Mission sénatoriale : audace et anachronismes…

lors de la conférence de presse de présentation du rapport

On n’attendait pas grand-chose de la mission d’information sur les métropoles conduite par le Sénateur François-Noël Buffet.

Et pourtant…

La lecture de ses recommandations témoigne bien sûr de la prégnance des analyses municipalistes : Il faut renforcer les conférences territoriales des maires, renforcer la conférence métropolitaine des maires, mieux associer les maires à l’élaboration du pacte métropolitain…

Tout cela ne mange pas de pain !

Mais en même temps, ces sénateurs ont osé affirmer qu’on ne reviendrait pas sur la métropole lyonnaise, cette nouvelle collectivité enfin démocratique.

Ils ont osé proposer la modification du régime électoral métropolitain en suggérant la circonscription unique, la réduction de la prime majoritaire à 25% et la dissociation du calendrier des élections municipales. (ce qui n’est pas sans rappeler les propositions d’une certaine non-candidature aux élections sénatoriales 😉

Une étonnante audace qui ne suffit pourtant pas à faire oublier les deux anachronismes de ce rapport.

Alors que ces sénateurs reconnaissaient la pérennité de cette collectivité si particulière, ils ont tenu la raccrocher à des modèles des siècles précédents.

Selon eux, les élections métropolitaines devraient se tenir en même temps que les élections dans les départements – une collectivité créée en 1790 !

De même, les communes devraient pouvoir “sortir” de la métropole comme elles le peuvent des inter-communalités – dont les premières formes remontent à 1880 !

Il reste quelques progrès à faire pour rentrer dans la modernité…


Lire l’essentiel du rapport ici

­ ­

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *